L’avant départ… les démarches

Coucou.

Alors ça y est je pars voyager et c’est plutôt chouettos. Je pars à l’aventure à l’autre bout du monde avec mon copain, où on va se sentir liiibre comme l’air. Sauf qu’en fait, être libre comme l’air, ça demande un peu préparation, et un minimum de démarches, qu’on le veuille ou non, histoire de ne pas se voir refuser l’entrée au territoire que l’on vise. En l’occurence Hong Kong. Ou le Japon. Et peut être la Nouvelle Zélande aussi. Voilà. Je vous avais jamais dit que j’étais pas très forte pour prendre des décisions ? Choisir c’est renoncer. Du coup, le mieux c’est de ne pas le faire.

Alors concrètement pour partir, de quoi avons nous besoin ?

  • Un passeport à jour et valide pour tout le voyage.
  • D’un visa vacances travail pour les pays dans lesquels on compte séjourner plus de 3 mois.
  • Un billet d’avion.
  • Un hébergement pour l’arrivée*éventuellement*

*En fait tout le monde ne réserve pas d’hébergement à l’avance. OnIMG_20160118_183954~2 trouve beaucoup de voyageurs chevronnés qui ne prennent pas d’auberge de jeunesse en avance, hôtel ou guest house. Ces gens là arrivent dans un pays avec leur sac à dos, et regardent les auberges de jeunesse qu’ils trouvent au hasard de leur déambulation. Dans ces cas là, on se présente à l’accueil, on voit déjà si l’accueil nous plaît, s’il y a de la place, et demander à visiter la chambre avant de s’engager. L’avantage c’est que cela donne une liberté concernant le quartier, ça permet de regarder ce qu’il y a autour et on peut réellement voir ce que l’on va payer avant de le faire. Mais cela demande une grande zen attitude, de pouvoir arriver dans un pays inconnu ne sachant pas du tout ou on va dormir le soir. Zen attitude que je ne possède pas.

 

Le visa pour Hong Kong.

Comme pour tous les PVT il y a un certain nombre de papiers à fournir. Et pour Hong Kong, à remplir en anglais!

  • La photocopie du passeport.
  • le formulaire en anglais à télécharger sur le site de l’ambassade
  • Une photo d’identité
  • Une assurance pour la durée du voyage
  • un relevé de compte prouvant qu’on possède au moins 25 000 HK$ (plus si on n’a pas de billet d’avion retour).

Une fois tout ça réuni.. il faut tout envoyer directement là-bas. Espérer que le paquet arrive sans encombre. Après, techniquement on nous envoie un mail pour venir récupérer le visa sur place. On rentre dans le pays avec un visa touriste, on va chercher le fameux sésame puis il faut alors faire un petit aller retour à la frontière pour le faire valider et tamponner. Techniquement, Si on ne reçoit pas de mail (ça arrive parfois) tout n’est pas perdu mais c’est un peu stressant d’arriver sur place les mains dans les poches.

Le visa pour le Japon.

Bon Comme partir loin de chez nous, ça reste un peu aléatoire, on prévoit un plan B. À savoir un 2ème PVT ‘au cas ou’ : au cas ou, finalement notre demande à HK soit rejetée, au cas ou, finalement on ne se plaise pas sur place sans pour autant avoir envie de rentrer, au cas ou on ait trop envie de sushis…

Pour le Japon, les démarches sont un peu plus fastidieuses. Il faut :

  • remplir le formulaire
  • 1 photo d’identité à coller (sinon le dossier est automatiquement refusé. Non ça ne rigole pas)
  • une photocopie du passeport
  • un justificatif financier
  • une lettre détaillant les origines de notre intérêt pour le japon.
  • le budget détaillé de notre séjour (hébergement, lieux touristiques à visiter, budget nourriture, et transport)
  • un certificat médical (attention valide de moins d’un mois)

Une fois le dossier réuni, il faut aller en personne à l’ambassade du Japon en France déposer son dossier. Y laisser son passeport pendant une semaine, et venir le récupérer, si le dossier est bon, avec le fameux visa collé dessus.

 

Ok donc les demandes de Visas sont faites, et comme on est sur d’être accepté on va prendre le billet d’avion sans attendre la réponse. Et puis parce qu’on commence a être fin novembre et qu’on veut partir en janvier aussi. Il serait temps. Finalement, entre tous les comparateurs qui donnent des tarifs compétitifs, on trouve notre boIMG_20160611_170447nheur; sauf que le monsieur de l’internet a bien compris que ça fait deux heures qu’on regarder les billets et en pleine procédure, la page se rafraichit avec le message suivant qui apparaît « Votre tarif vient d’augmenter de 87euros ». En gros : « hey on a bien compris que ce tarif là t’intéresse car tu as regardé cette page 14 fois au cours des dernières 18 minutes (oui bon ça va hein) donc on essaye de t’enfler un max ». Après ça, le site marchand propose de prendre en supplément une assurance, de choisir son siège, de choisir une assurance annulation, rajouter un bagage en soute. Finalement on a bien compris pourquoi le tarif était si avantageux à la base.

Donc finalement on arrête tout pour le moment et on réserve le lendemain, en passant directement par le site de la compagnie.

Bon en l’occurrence la compagnie Russe Aeroflot. (oui ça va hein). C’est vrai que j’ai beaucoup hésité à prendre cette compagnie car les avis sont mitigés sur internet comme dans notre entourage. Mais finalement le tarif est très attractif et au fil de recherche sur internet on se rend compte que la compagnie russe n’est pas si mal que ça mais qu’elle souffre un peu de son pays d’appartenance. Et puis tout le monde à l’air de s’en sortir vivant, et quand même c’est le principal. En bref, on tente.

Alors là, on commence à être plutôt dans la mouise. En fait à Hong Kong, il y a beaucoup de choix d’auberge de jeunesse, guest house et hotel. à tous les prix. Parfois, plusieurs Guest houses sont dans le même immeuble à différents étages.. Sauf que on s’est vite rendu compte que les prix ne sont pas attractifs pour rien. Et que si nous souhaitons une chambre ou un dortoir avec (comble du luxe) une fenêtre, il faut y mettre le prix. Souvent ce n’est pas indiqué sur internet officiellement mais on le retrouve vite dans les commentaires de gens qui ont été ‘surpris’ et pas dans le bon sens du terme. En gros, sur internet, on a les jolies photos avec les chambres avec fenêtre et on réserve sans même y penser. Sur place, on nous informe que si on veut une chambre avec fenêtre et bien ce sera quelques dollars en plus par jour. Bon le prix n’est pas exorbitant mais j’avoue que je ne pensais pas qu’un jour dans ma vie avoir une fenêtre dans ma chambre serait un luxe. Honnêtement, nous n’avons pas encore réussi à nous décider sur le choix de notre logement. Affaire à suivre donc…

 

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑