Osaka – spécialités culinaires

Osaka est la capitale de la cuisine Japonaise. Vivre ici est très difficile, si nous faisons attention à notre budget ou à notre poids. Dès que nous posons le pied dehors, les senteurs de tous les restaurants locaux et des stands de nourritures nous suivent partout où nous allons. Alors qu’est ce qu’on mange à Osaka ?

Les Takoyaki

Les takoyaki sont des boulettes de pâtes (type pâte à crêpe) fourrées au poulpe. Par dessus, on trouve une sauce de couleur brune, sucrée-salée ressemblant à la worcestershire sauce. Un petit peu de mayonnaise par dessus, et enfin des fins copeaux de poissons séchés.  Il y en a absolument partout, c’est la street food la plus populaire. Elles sont faites sous nos yeux et nous les prenons à emporter encore brûlantes.

img_20180417_183850

Les Okonomiyaki

Définir les okonomiyaki est une tâche ardue. Nous pouvons les décrire comme des crêpes, pancakes ou encore omelettes fourrées. Dedans, il y a pleins de bonnes choses: des légumes dont le chou, parfois des nouilles, des oeufs, du gingembre, de la viande ou du poisson et/ou du fromage. A Osaka, pour les faire, on mélange tous les ingrédients dans une sorte de pâte à crêpe et on fait tout chauffer sur une plaque brûlante sur la table des clients. Dans certains restaurants, nous choisissons la composition de notre okonomiyaki et c’est à nous de faire cuire sur la plaque de notre table. A Hiroshima, elles sont quelques peu différentes, les ingrédients ne sont pas mélangés mais mis couche par couche dans un ordre spécifique. Attention à ne pas confondre les méthodes sous peine de vexer les locaux. 

img_20180915_134654

Les Sushis

Bon d’accord les sushis sont une spécialité japonaise et pas d’Osaka en particulier mais quand même, nous mangeons de bons sushis dans notre ville! Ou plutôt, il est possible de manger des sushis de bonne qualité à Osaka. Il faut dire que nous privilégions souvent le prix à la qualité. C’est pourquoi nous mangeons de temps en temps dans des ‘sushis trains’. Nous sommes alors assis l’un à côtés de l’autre et une farandole de sushis passent sous nos yeux émerveillés. Les sushis se trouvent deux par deux ou un par un sur une petite assiette et le prix est déterminé par la couleur de l’assiette en question. Attention aux pièges donc !

img_20180911_195123

Le Yakiniku

Littéralement, yaki niku signifie ‘viande grillée’. Concrètement il s’agit d’un barbecue de viande rouge. Au restaurant, chaque table à son grill placé au centre de celle-ci et nous faisons cuire notre viande selon notre goût. Souvent le riz, les légumes et la soupe miso sont inclus et à volonté. Plusieurs sauces sont également disponibles. Il y en a pour tous les budgets, avec du boeuf de Kobé pour certains, et d’autre de moindre qualité mais avec la viande à volonté. Ces derniers ne sont jamais recommandés par les locaux…!

img_20180830_204736

Les plaisirs sucrés

Le Japon dispose aussi de douceurs sucrés parfois étonnantes. Je pense par exemple aux gâteaux fourrés à la pâte de haricot rouge, qui sont un must! Il y a aussi les mochis, une préparation à base de riz, gluante et fourrée de tout un tas d’ingrédient selon les goûts : thé vert, fraise, pâte douce, haricots rouges… Ils peuvent être en brochette, ou individuel. Enfin, les glaces sont très populaires et ont des saveurs qu’on ne trouve qu’ici : thé vert, tofu, saké, patate douce pour les plus exubérantes.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :