Visite Guidée – Arashiyama

Arashiyama est une ville située à 10km à l’ouest de Kyoto très populaire pour ses somptueux temples, ses paysages magnifiques et sa forêt de bambous.  Elle est très populaire auprès des touristes japonais comme étrangers. Généralement, en tant que voyageuse j’essaie d’éviter les lieux bondés, dans lesquels il est impossible d’avancer à son rythme ou de prendre une photo sans qu’un coquin viennent s’y glisser. Mais il y a quelques endroits pour lesquels je comprends pourquoi il y a tant de monde et qui valent le coup quand même. Je suis là-bas deux fois par semaine en tant que guide, étonnamment le site me plaît de plus en plus et je réussis à oublier les nombreux touristes de la pleine saison automnale japonaise. Et oui, ici c’est au printemps et en automne qu’on trouve le plus de touristes. Arashiyama est pleine de cerisiers qui fleurissent au printemps et d’érables qui deviennent magiquement cramoisis en automne.

img_20181107_162335

« Arashi » – « yama » signifie littéralement tempête et montagne. C’est un lieu habité depuis plus d’un millénaire, entouré de montagne et où coule une rivière. 

La pont qui la traverse date de 1934, mais c’est en 836 que le premier fut construit. Il s’agit du « togetsukyo bridge » ou le pont que franchit la lune. Le nom lui a été donné au cours du XII ème siècle par l’empereur Kameyama, qui se promenant à la nuit tombée sur les bords de la rivière à vue la lune juste de l’autre côté du pont, et en a fait un poème. Sur les bords de la rivières des petites embarcations en bois permettent aux touristes de profiter du paysage. En été, ce sont les pécheurs qui pratiquent la traditionnelle pêche au cormoran qui utilisent ces bateaux. 

Le temple : Tenryu-ji et son jardin

 

 

Le temps a été construit en 1339 par le seigneur (Shogun) Ashikaga et un moine, Moso Soseki sur le lieu d’un ancien palais. A la mort de l’empereur GoDaigo, un proche du shogun un ancien précepteur de GoDaigo rêve d’un grand dragon furieux, sortant avec colère de la rivière pour menacer la ville. Au Japon, le dragon est le symbole de l’empereur. L’interprétation de rêve a été que l’âme de l’empereur n’avait pas trouvé le repos. 

img_20181107_145844

Le seigneur a donc fait construire un temple sur le lieu de l’ancien palais ou l’empereur avait été élevé. Le temple a souffert de 8 incendies entre le 14ème et le 19ème siècle, et a été reconstruit toujours a l’identique. La dernière restauration date de la première moitié du 20ème siècle. Le jardin, quant à lui est le même depuis le 14ème siècle.

La forêt de Bambous

C’est sans aucun doute le lieu le plus populaire d’Arashiyama. La forêt de bambous de sagano est un lieu magique, un chemin emprunté depuis plus de mille années par les empereurs au milieu des bambous. Aujourd’hui le lieu réussis à garder un charme certains malgré le nombre massif de touristes qui s’y pressent quotidiennement. Au Japon, il y a plus de 600 espèces de bambous et certains peuvent pousser jusqu’à 90 cm par jours. Ce phénomène a pu être utilisé pour torturer des prisonniers en temps de guerre. A Arashiyama, les bambous ne poussent pas si vite mais quand même jusqu’à 15 cm par jours. 

img_20181107_152155

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :